Vous êtes dans : Accueil > Tout savoir sur l'hôpital > Sa démarche Qualité/Gestion des Risques > Les indicateurs qualité > 4- Les indicateurs qualité

4- Les indicateurs qualité

Depuis 2008, le Centre Hospitalier d'Angoulême participe à la collecte d'Indicateurs nationaux (Indicateurs de Qualité et de Sécurité des Soins(IQSS).

Ces résultats annuels permettent maintenant une comparaison sur plusieurs années.

Les résultats sont accessibles sur le site du ministère http://www.scopesante.fr/#/

Indicateurs du risque infectieux :

ICALIN.2 (Indicateur Composite des Activités de Lutte contre les Infections Nosocomiales version 2) : cet indicateur, présenté sous la forme d’une note sur 100 et d’une classe de performance (A à E) objective l’organisation de la lutte contre les infections nosocomiales (IN) dans l’établissement, les moyens mobilisés et les actions mises en œuvre. Il ne s’agit pas du taux d’infections nosocomiales.

ICSHA 2 : (indicateur de consommation de produits hydro-alcooliques) ; exprimé en pourcentage, il indique la consommation du Centre Hospitalier d'Angoulême en Produits Hydro-alcooliques par rapport à l'objectif personnalisé assigné par le Ministère.

ICA-LISO (Indicateur Composite de Lutte contre les Infections du Site Opératoire) Présenté sous la forme d’une note sur 100 et d’une classe de performance (A à E), cet indicateur objective l’organisation pour la prévention des infections post-opératoires en chirurgie ou en obstétrique, les moyens obilisés et les actions mises en œuvre par l’établissement. Il ne permet pas de mesurer la fréquence des infections du site opératoire.

ICATB 2 : (indice composite de bon usage des antibiotiques) : présenté sous la forme d'une note sur 20, il montre l'engagement de l'établissement pour optimiser les traitements antibiotiques pour limiter l'émergence de bactéries résistantes

ICA-BMR : Analyse les organisations pour la maïtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes, les actions de prévention et les moyens mis en oeuvre par l'établissement.

BN-SARM :

L’indicateur principal « bactériémies nosocomiales à SARM » (BN-SARM) est un indicateur de moyens. Il présente la proportion d’épisodes1 de bactériémies nosocomiales (acquises dans l’établissement au cours du séjour du patient), considérés comme potentiellement évitables, ayant fait l’objet d’une analyse approfondie des causes. L’exposition au risque de SARM variant en fonction des missions, des activités et de la taille des établissements de santé, l’indicateur principal est assorti d’un indicateur complémentaire : le taux d’épisodes nosocomiaux parmi l’ensemble des bactériémies à SARM, indicateur de résultat qui reflète le recrutement et les activités de l’ES, et aide à l’interprétation de l’indicateur principal.

Huit indicateurs évaluant la tenue du dossier du patient en secteur MCO sont recueillis tous les deux ans :

Six indicateurs évaluant la tenue du dossier du patient en SSR sont recueillis tous les deux ans :

Trois indicateurs évaluant la tenue du dossier d'anesthésie sont recueillis tous les deux ans :

Indicateur RCP : cet indicateur évalue l'exhaustivité et les modalités d'organisation de la RCP lors de la prise en charge initiale d'un patient atteint de cancer. Il est composé de deux niveaux donnant lieu au calcul de deux mesures distinctes, présentées sous la forme d'un taux.

Neuf indicateurs évaluant la prise en charge initiale de l’accident vasculaire cérébral sont recueillis tous les deux ans :

  • Délai arrivée - Imagerie en première intention
  • Éléments indispensables à l’arrivée
  • Expertise neuro-vasculaire
  • Evaluation par un professionnel de la rééducation
  • Evaluation par un professionnel de la rééducation le 1er jour
  • Dépistage des troubles de la déglutition
  • Transfert en SSR spécialisé
  • Programmation d’une consultation post AVC
  • Score d’autonomie ou de handicap à la sortie

Six indicateurs évaluent la qualité de la prise en charge des patients hémodialysés chroniques tous les deux ans :

  • Maitrise de l’anémie (ANE)
  • Surveillance du statut martial des patients traités par ASE (ASE)
  • Appréciation de l’épuration - Prescription de 3 séances 12 heures hebdomadaires (PSH)
  • Surveillance nutritionnelle - Statut nutritionnel (NUT)
  • Surveillance nutritionnelle - Consultation diététicienne (CDT)
  • Évaluation annuelle de l’accès à la transplantation (AAT)

Sept indicateurs évaluent la qualité de la prise en charge préopératoire pour une chirurgie de l’obésité chez l’adulte  tous les deux ans :

  • Bilan des principales comorbidités lors de la phase d’évaluation préopératoire (COM)
  • Endoscopie œsogastroduodénale lors de la phase d’évaluation préopératoire (ENDO)
  • Évaluation psychologique/psychiatrique lors de la phase d’évaluation préopératoire (PSY)
  • Décision issue d’une concertation pluridisciplinaire : 2 niveaux (RCP-OBE)
  • Communication de la décision de la RCP au médecin traitant (RCP-MED)
  • Information préopératoire du patient (INFO)
  • Bilan nutritionnel et vitaminique du patient lors de la phase d’évaluation préopératoire (NUT)

Trois indicateurs évaluent la prévention et la prise en charge initiale de l’hémorragie du post-partum immédiat (répartis sur 2 populations : (1) les dossiers d’accouchements, (2) les dossiers codés «hémorragies du post-partum immédiat» dans le PMSI) tous les deux ans :

  • Prévention de l'HPP lors de l'accouchement (2 indicateurs) :
    • Délivrance
    • Surveillance minimale en salle de naissance
  • Prise en charge initiale de l'hémorragie du post-partum immédiat (1 indicateur)

La campagne nationale du thème « Prise en charge hospitalière de l’infarctus du myocarde » est suspendue en 2017.

La mesure de la satisfaction du patient hospitalisé plus de 48 h en MCO (e-Satis + 48h MCO) : Depuis 2016, , un dispositif national, est mis en place pour recueillir l’appréciation des patients hospitalisés en court séjour en médecine, chirurgie et obstétrique (MCO) sur la qualité des différentes composantes de leur expérience : l’accueil, la prise en charge dans l’établissement, la chambre et les repas, la sortie de l’établissement et cela de façon continue grâce à un questionnaire en ligne.  

La satisfaction du patient hospitalisé est mesurée pour :

  • Donner la parole aux patients, en leur permettant de s’exprimer sur leur parcours, de façon anonyme et transparente ;
  • Donner un autre éclairage aux professionnels sur leur pratique pour s’améliorer ;
  • Permettre aux établissements de se comparer aux autres établissements ;
  • Répondre à la demande des usagers en diffusant un indicateur de résultat.
  • Aider à la décision et au pilotage à l’échelon régional (ARS) et national (certification, IFAQ, …).

Concrètement, 2 semaines après sa sortie, le patient reçoit un mail, envoyé automatiquement, contenant un lien unique, individuel et sécurisé lui permettant de se connecter au questionnaire e-Satis en ligne. Il peut y répondre jusqu’à 10 semaines suite à cet envoi.

 Accéder à la synthèse des résultats des indicateurs du Centre Hospitalier d'Angoulême en cliquant ici (pdf - 222,36 ko)

Partager cette page